Histoire

La paroisse faisait partie du doyenné de Mareuil et comptait parmi les paroisses de la principauté de la Roche-Sur-Yon.
Ses principaux seigneurs étaient des Moines prémontrés de l'Abbaye du Lieu-Dieu, à cause du premier établissement de ceux-ci au Lieu-Dieu de la Genétouze (fin du XIème siècle).

Maisons nobles

(2,5 km) MONBAIL (1877-78) ancienne maison noble et Seigneurie dont les origines remontent au XIIème siècle. Le titre de Marquis y a été attaché à la fin du XVIIème siècle. C’est désormais une demeure privée.
(1 km) LA BOURSIERE (vers 1224) château, ancien moulin ayant appartenu à Marguerite du PUY DU FOU (vers 1365). Aujourd’hui le château a été restauré et est habité.
(1,5 km) LES HERMITANS, château construit en 1854 par Henri-Joseph de BONNEGENS, magistrat à Saint-Jean d’Angély (17). L’ensemble – château et dépendances – appartient et est occupé par la Maison Familiale Rurale.

   mfr -800x600-

Eglise St Pierre 

Dédiée sous le patronnage de Saint-Pierre (première mention vers 1080). L’ancienne église comportait un chœur orienté qui existe toujours avec abside estimée du XIème siècle, un portail du XIIème siècle, clocher dit bénédictin, portant intérieurement à sa voûte les armes des BÉRAUD de MONBAIL. Incendiée à la révolution (le 6 février 1794), réparée tant bien que mal, par les habitants en 1796 et 1797, puis en 1806 et surtout en 1813-1814 grâce au 800 F alloués à l’église de VENANSAULT, sur les 300 000 F accordés par Napoléon pour relever les ruines de Vendée.

   Eglise autrefois  église 116 (Copier)  P1070140 (Copier)

Révolution

La troupe de VENANSAULT participe au premier soulèvement d’août 1792 et à la prise de la Roche-sur-Yon (14 mars 1793) puis au rassemblement de la Mothe-Achard. Elle entretient un contingent au camp d’Aizenay et suit l’Armée des Joly.

Le 6 février 1794, passage des « Colonnes Infernales » : Dufour, Adjudant Général de DUTRUY écrivait de la Roche-sur-Yon au Général HAXO « Je fais deux expéditions aujourd’hui, je brûle Mouilleron-le-Captif et Venansault ». Sept femmes furent trouvées au bourg et exterminées, dont l’une avec son enfant.

Ce texte est extrait du Dictionnaire Topographique, Historique et Géographique de la Vendée ; canton de la Roche-sur-Yon publié par Y. du GUERRY avec la collaboration de Gilles de MAUPÉOU.